Les instruments, Violon

Apprendre le violon : comment commencer ?

apprendre-le-violon

Le violon, c’est quoi ? Probablement l’un des membres de la famille des cordes frottées les plus appréciés.

Qu’il soit acoustique ou électrique, il n’en finit pas de nous surprendre ! Si vous souhaitez apprendre à jouer du violon, familiarisez-vous avec lui dès maintenant.

Et mettez-vous dans la peau d’un véritable violoniste débutant ! Vous saurez ainsi, s’il est fait pour vous et comment l’appréhender avant de prendre des cours.

Quand le violon a-t-il été inventé ?

Les premiers luthiers renommés furent Giovanni Giacomo Dalla Corna (1484-1530) et Zanetto de Michelis da Montechiaro (1488 – 1562). Dont les fabrications ne se limitaient pas qu’à celles des violons. A cette époque, ils ne firent que poursuivre l’évolution encore inaccomplie de l’instrument. Ce dernier n’était alors pourvu que de seulement trois cordes. Cependant, il n’était que le résultat de la métamorphose progressive d’instruments à cordes frottées antérieurs tels que le ravanhatta, le rebab, le rebec ou encore la lyre de bras (lira da braccio). 

Ce n’est qu’aux alentours de 1565 que le plus ancien violon doté de quatre cordes est conçu par l’italien Andrea Amati. En effet, c’est au cœur de la lutherie italienne que le violon connut d’importants progrès. Plus exactement entre les villes de Crémone, Brescia et Venise.

Plus tard, les exigences musicales commencent à dépasser les capacités propres au violon. S’ensuivit la nécessité d’instruments avec une plus forte sonorité pour les parties solistes des concertos

Les violons d’Amati ayant des caisses busquées avec un son doux mais peu intense, Antonio Stradivari dit Stradivarius décida d’aplatir leur courbure. Tout en y apportant de nombreuses autres modifications. C’est de cette façon, qu’en 1704, il devint à l’origine d’un violon assigné d’un son tout aussi doux que puissant.

Il est toutefois difficile de déterminer à qui revient le mérite de la création du violon tel que nous le connaissons aujourd’hui. Des luthiers comme Gasparo Bertolotti dit Gasparo Da Salo, ayant également contribué à la forme actuelle de l’instrument.

Les différentes parties du violon

apprendre-le-violon
Image originale par Jean-Louis Aubert sur Unsplash

Comment marche un violon ?

Le violon possède une caisse de résonance, qui forme son corps. Il se caractérise par ses quatre cordes tendues sur son chevalet. Se joint à lui, un élément tout à fait essentiel à son jeu : l’archet. Composé de crins de cheval, il est constitué de ce que l’on appelle une mèche. Indispensable afin de frotter les cordes et d’obtenir donc un son. La colophane, destinée à être appliquée sur la mèche de l’archet,  est quant à elle faite de résine. Son rôle est tel qu’elle permet à l’archet d’accrocher la corde et de la mettre en vibration

Cette vibration est transmise par le chevalet, à une petite pièce de bois portant le nom d’âme du violon. Elle est insérée en pression entre la table et le fond de l’instrument, sous les pieds du chevalet. Toutes les vibrations sont ainsi transmises à l’ensemble de la caisse de résonance. 

Ces vibrations se transforment en sonorités. Le son sort de ce fait par les ouïes de l’instrument. Pour produire un son pur, l’archet doit être tiré rigoureusement, en demeurant parallèle au chevalet. Il faudra ensuite placer la main gauche afin de produire les notes. Si cette dernière n’est pas suffisamment bien placée, les notes risquent de sonner faux. 

Les débutants doivent faire très attention à ne pas écraser les cordes. Si la puissance du son doit s’intensifier lors d’un morceau, il vous suffira d’utiliser le poids de votre bras tenant l’archet.

Une fois que ces difficultés seront surmontées, vous devrez faire face à des complexités techniques, notamment celles d’apprendre à jouer sur plusieurs cordes à la fois avec le mode de jeu des accords (au moins trois notes jouées en même temps) ou des doubles notes (deux notes jouées en même temps).

Pourquoi certains violons ne produisent pas de son ?

Cela est bien souvent lié à une absence de colophane sur l’archet. Il suffit d’en appliquer le long de la mèche. La pression doit être relativement forte. De telle façon que la colophane finira par devenir poudreuse. 

Il existe différents types de colophane. Les plus connus étant ceux de couleur claire et ceux de couleur sombre. La colophane doit convenir aux cordes du violon utilisé. Plus les cordes sont épaisses, plus la colophane doit être tendre et foncée. De même que plus elle sera tendre, plus elle adhérera aux cordes.

Pour davantage d’efficacité, vous pouvez vous munir d’une aiguille et frotter la surface de la colophane avant de la passer sur la mèche.

A la suite de ceci, secouez délicatement l’archet afin d’ôter tout excès de résine. 

Les colophanes tendres sont surtout recommandées pour les violoncelles et les contrebasses, tandis que celles dures le sont plutôt pour les violons et les altos. Tout ceci dépend néanmoins du type de cordes que possède l’instrument.

Comment jouer du violon ?

Position

  • Posture : elle doit être détendue tout en s’adaptant à la hauteur à laquelle est positionné le pupitre. Une posture correcte octroie au violon de produire un meilleur son et d’éviter tout désagrément physique. Il faut placer l’instrument sur la clavicule et non sur l’épaule. Il existe des coussins (épaulières) se plaçant derrière le violon, pour davantage de confort physique. Ne cherchez surtout pas à remonter votre épaule.
  • Position du menton : Le menton doit être légèrement descendu afin de toucher la mentonnière, et la tête doit être légèrement rentrée.
  • Position de la main : la main doit demeurer décontractée et creuse. Comme si elle tenait un objet.  Le manche doit se positionner entre le pouce et les quatre autres doigts de la main. Formez une fourche avec votre main avant de la placer sur le manche, pour vous aider à adopter une meilleure position. La main doit se trouver du côté droit du violon.

Petit détail auquel il est bon de prêter attention. Des ongles trop longs peuvent poser problème lors du jeu. Tout comme ils peuvent aussi endommager les cordes du violon. 

Préparation

  • Installation de l’épaulière : placer l’épaulière sur le violon.
  • Tendre la mèche de l’archet : pour cela, vissez la partie métallique (bouton) se situant au bout de l’archet, en effectuant au moins 6 tours. Les crins ne doivent pas être en contact avec la baguette.
  • Enduire la mèche de colophane : frotter la mèche contre la colophane en exerçant une pression suffisante afin qu’elle adhère et forme une fine pellicule blanche sur les crins. Ceci s’effectuant de la pointe au talon. Lorsque l’archet est neuf, il est possible qu’il y ait besoin de frotter les cordes durant un certain temps avant qu’il ne soit bien enduit de colophane. Autrement, en temps normal, 5 allers-retours suffisent.
  • Accorder son violon : veillez à ce que votre violon soit bien accordé. Privilégiez pour vous aider les applications gratuites à l’instar de Cleartune ou tout simplement, un accordeur.

Entretien

  • Détendre l’archet : il suffit de dévisser le bouton dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que les crins deviennent lâches.
  • Ranger l’archet : l’archet doit être rangé dans son étui, sur la fixation basse. La mèche vers le bas et la baguette verrouillée grâce au loquet en plastique présent sur l’archet.
  • Enlever l’épaulière : si cette dernière fut utilisée, bien entendu. Rangez-la également par la suite dans son étui à la place lui étant dédiée.
  • Nettoyer le violon : utilisez pour cela soit un chiffon sec et propre, soit une feuille d’essuie-tout. Passez-les sous les cordes, près du chevalet. Ceci se trouvant être l’endroit où la poudre de la colophane se dépose le plus. Puis essuyez délicatement le dessus des cordes.
  • Ranger le violon : replacez votre violon dans son étui sans oublier de remettre sa couverture de protection et de l’attacher au niveau du manche avant de refermer l’étui.

Si vous souhaitez essayer de jouer du violon, cela est tout à fait possiblement grâce à un cours d’essai. Vous pourrez ainsi vous faire un avis et découvrir si cet instrument est réellement fait pour vous !

apprendre-le-violon
Image par Chumil Photo sur Unsplash

Violon acoustique et violon électrique : quelle différence ?

Violon Acoustique

  • Ils sont élaborés à base de bois, et généralement fabriqués à la main. Ils possèdent un creux à l’intérieur et ont tous la même forme. Leur artisanat affectent directement leur sonorité.
  • Lorsque l’on joue du violon acoustique, les cordes vibrent jusqu’au chevalet qui conduit la vibration jusqu’au corps de l’instrument. Le son émane ensuite par les ouïes du violon.
  • Chaque violon acoustique détient sa propre tonalité
  • Son poids est beaucoup plus léger que celui de l’électrique. Du fait du creux présent à l’intérieur.
  • Les violons acoustiques se retrouvent davantage parmi les orchestres symphoniques et la musique de chambre. 
  • Cette version reste plus convenable pour les débutants. Que cela soit afin d’acquérir une bonne technique, une bonne posture ou une bonne tenue de l’instrument.

Violon Electrique

  • Il est fabriqué à base de n’importe quel matériau et peut posséder plusieurs formes différentes. Il peut aussi être disponible en diverses couleurs. Le corps de cet instrument n’aura aucun effet sur son son.
  • Son son est capté par sa partie électronique avant de passer par les câbles. Il ne vibre donc pas à travers le corps de l’instrument comme le fait l’acoustique. D’où la raison pour laquelle sa forme n’impactera pas sa sonorité. Lorsqu’il est débranché, le violon électrique possède un son très fin et doux. Aussi, cette version implique l’utilisation d’un câble et d’une ampli.
  • Le son d’un violon électrique peut être modifié par le violoniste. Certains peuvent même avoir plusieurs effets sonores intégrés. Il facilite ainsi les variations entre les sons graves, intermédiaires et aigus. Il est également possible d’y brancher son casque ou ses écouteurs.
  • Les violons électriques se retrouvent majoritairement parmi la musique pop et rock, dans les concerts ou bien la musique moderne, de manière générale.
  • Il est très souvent bien plus cher que l’acoustique. Même lorsque les prix sont catégorisés comme les plus bas. D’autant plus que le matériel indispensable l’accompagnant représente aussi un certain coût.

Violon 1/4, 4/4,… ça veut dire quoi ?

Il ne s’agit en réalité que d’une question de taille. On en retrouve huit principales en tout. Elles vont du 1/16 au 4/4

La taille d’un violon doit être sélectionnée en fonction de la longueur du bras du violoniste mais également, de son âge

Elle est primordiale car jouer avec un violon trop lourd, trop grand ou même trop petit peut considérablement nuire aussi bien au confort physique du violoniste qu’à la qualité de son jeu. 
Si vous souhaitez en savoir plus, cet article sur les tailles de violon saura vous éclairer.

Prendre des cours de violon : https://www.playnotes.fr/cours-de-violon-a-domicile/

Louer un violon : https://www.musicali.fr/?s=violon&post_type=product