Les instruments, Saxophone

Apprendre le saxophone : tout le monde peut y arriver !

apprendre-le-saxophone

Apprendre le saxophone, même une fois adulte, est faisable. Oui, tout le monde peut y arriver. Soyez-en certain ! Avec ou sans solfège, son apprentissage reste également possible. Il vous suffira juste, à vous débutant, d’appliquer les recommandations suivantes afin de savoir de quelle façon commencer à jouer du saxophone et comment progresser rapidement. C’est parti !

  • Comment apprendre le saxophone ?
  • Saxophone sans solfège : est-ce possible ?
  • Est-ce difficile de jouer du saxophone ?
  • Combien de temps pour apprendre le saxophone ?
  • Quel âge pour commencer le saxophone ?
  • Les différents types de saxophones
  • Quel saxophone pour un débutant ?
  • Comment progresser rapidement au saxophone ?
  • Comment souffler dans un saxophone ?

Comment apprendre le saxophone ?

1. Acheter un saxophone

A vous de choisir entre l’achat classique ou d’occasion. Vous pouvez très bien aussi opter pour la location. Elle vous permettra de découvrir l’instrument en vous accordant la possibilité de le rendre à n’importe quel moment, tout en vous garantissant un instrument de qualité. Toutefois, si vous débutez, prenez le temps de vous renseigner suffisamment avant d’adopter votre premier saxophone. Et ce, que vous choisissiez l’achat classique, d’occasion ou la location. Nous verrons au fil de l’article de quelle façon choisir son saxophone quand l’on est débutant.

2. Se familiariser avec l’instrument

Il est toujours mieux de comprendre comment est conçu l’instrument auquel on souhaite se former, avant d’y être initié. Cherchez des tutoriels afin de vous aider. Observez les parties qui composent votre saxophone. Regardez comment placer vos doigts. Essayez de souffler dedans (explications fournies ci-dessous). Et entamez vos premières sonorités avec. Tentez de l’assembler puis de le désassembler. L’essentiel est de commencer à connaître l’instrument de telle manière, que si quelqu’un venait à vous poser des questions dessus, vous seriez capable de répondre à une grande partie d’entre elles.

3. Apprendre le solfège

Si vous voulez pouvoir déchiffrer vos futures partitions, il faudra obligatoirement passer par l’apprentissage du solfège. Au tout départ, à mesure que vous découvrirez le monde des notes de musique, il faudra particulièrement vous initier à la gamme de do majeur (do, ré, mi, fa, sol, la si, do). Par la suite, vous pourrez commencer à vous repérer sur le saxophone en jouant les notes de chaque gamme.

4. Savoir de quelle façon vous voulez apprendre

Il y a plusieurs façons d’apprendre à jouer d’un instrument. Cela peut se faire au conservatoire, en cours à domicile, avec des amis, des membres de la famille ou bien tout seul. A vous de savoir si vous vous sentez en mesure d’apprendre seul ou si vous avez besoin de la qualification d’un professeur pour parvenir à ce but. 

Débuter seul est plus facilement réalisable si vous avez déjà des bases de solfège et que vous jouez d’un autre instrument. Plus encore, s’il s’agit d’un instrument à vent.

Si des personnes, parmi votre entourage, ont l’opportunité de vous transmettre leurs connaissances à l’égard du saxophone, cela peut être un très bon moyen d’apprendre, tout en préservant un certain confort.

Si en revanche vous n’êtes pas confiant, que vous manquez de familiarité avec le solfège et/ou n’avez jamais pratiqué d’instrument auparavant. Des cours avec un professeur sont préconisés.

5. Savoir ce que vous voulez jouer

On peut globalement jouer de tout au saxophone. Mais selon les genres musicaux, il ne possède pas forcément la même place partout. Bien que des compositeurs d’autrefois l’eurent intégré dans certaines de leurs œuvres (Ravel, Berlioz, Rachmaninov, Puccini,…), le saxophone eut du mal à occuper un rôle suffisamment important au sein de la musique classique

Cependant, depuis son acceptation comme instrument classique d’étude au Conservatoire de Paris, il est désormais inclus parmi les orchestres

Bien évidemment, à l’inverse du registre classique, le jazz reste probablement le genre musical où le saxophone est le plus mis en avant. Ce qui s’explique par le fait que la dynamique du rythme jazzique, requiert l’utilisation d’instruments assignés d’un timbre comme le sien. Ce qui n’est, par contre, pas le cas de la musique classique. 

Le saxophone se retrouve aussi dans les fanfares militaires, où il fut employé pour la première fois au cours du 19ème siècle.  Ainsi que dans certains morceaux issus de la musique moderne.

Saxophone sans solfège : est-ce possible ?

Le solfège est quelque peu semblable à la langue anglaise. On peut toujours se débrouiller autrement pour voyager, si on ne la parle pas, mais elle ne peut s’empêcher de demeurer fortement utile afin d’échanger avec autrui. 

Pour le solfège, c’est pareil. Si vous ne le maîtrisez pas, vous pouvez toujours tenter de reproduire et mémoriser vos morceaux à l’oreille. Mais il vous sera tout de même plus facile de jouer avec d’autres personnes, si vous êtes capable de déchiffrer une partition. La communication sera plus fluide entre vous. Il vous permettra aussi de jouer un morceau avec un maximum de justesse et de précision.

En réalité, tout dépend de ce que vous avez l’intention de faire quand vous deviendrez saxophoniste.

Cela dépendra également des musiciens avec qui vous donnerez vos éventuelles performances. Si eux-mêmes savent lire le solfège ou non. 

Donc, débuter le saxophone sans solfège : oui, c’est possible. Mais son apprentissage reste néanmoins conseillé.

apprendre-le-saxophone
Image originale par Molnar Balint sur Unsplash

Est-ce difficile de jouer du saxophone ?

Sachez que c’est, possiblement, seulement après une année ou deux de pratique, en jouant entre une demi-heure et une heure par jour, que vous serez enfin capable de produire un joli son.

Il serait alors malavisé de trop se produire en public, durant ses premières années d’apprentissage.

Vous êtes, ici, confronté à un instrument avec lequel il faut créer la note. C’est précisément cela qui rend le saxophone difficile à jouer.

Il ne se contente d’émettre qu’une seule note à la fois, étant donné qu’il n’est concerné que par la mélodie du morceau.

Au contraire du piano, qui devra jouer la mélodie et l’accompagnement simultanément. Mais qui n’aura pas à façonner les notes.

Un saxophoniste débutant devra se montrer patient et attendre un certain temps avant de voir son niveau réellement s’améliorer. 

De cette manière, bien que ce soit surtout les débuts au saxophone qui soient difficiles. La continuité de son apprentissage ne l’est pas plus que pour les autres instruments de musique. 

Pourtant, il peut être regardé comme l’un des instruments à vent les plus faciles à jouer. Effectivement, il est doté de clés (clétage), qui s’adaptent efficacement à l’anatomie de la main humaine. Cela le rend ainsi très ergonomique. Et il est plus aisé, pour le joueur, de savoir où poser ses doigts.

Il n’y a donc pas besoin d’avoir un doigté aussi précis que pour d’autres instruments à vent, à l’instar de la clarinette.

En outre, ce n’est pas le seul instrument clété. La flûte traversière l’est également. Il y a d’ailleurs beaucoup de “doubleurs” (flûtistes saxophonistes), notamment dans le monde du jazz. Du fait de la proximité des deux instruments (en ce qui concerne les doigtés).

L’inventeur du saxophone, Adolf Sax était lui même flûtiste.


Contrairement à d’autres instruments encore, comme la trompette ou le trombone qui poussent leur instrumentiste à produire une sorte de bourdonnement avec les lèvres. Le saxophone possède une anche, fixée au bec par une ligature. C’est elle qui se charge d’engendrer ce bourdonnement. Pour cette raison, le saxophoniste n’aura qu’à directement souffler dedans, sans avoir à effectuer d’effort labial trop intense.

Combien de temps pour apprendre le saxophone ?

Le temps que vous mettrez à apprendre le saxophone correspondra au temps passé à vous exercer. Pratiquer son instrument ne serait-ce qu’une demi-heure par jour, pendant un an, peut tout à fait apporter une progression rapide comme cité ci-dessus. Bien que c’est, en général, au bout de deux à trois ans que les réels résultats commencent à se manifester. Malgré cela, ne doutez pas que la motivation puisse également être un facteur important quant à votre apprentissage. Plus vous éprouverez de plaisir à jouer, plus vous maintiendrez une motivation infaillible qui saura vous mener au paradis des musiciens épanouis !

Quel âge pour commencer le saxophone ?

Les enfants

Beaucoup vous diront que l’âge idéal pour commencer le saxophone se situe entre 7 et 8 ans. MAIS, il faut quand même faire attention à la formation des dents de devant et attendre qu’elle soit terminée.

Ainsi, elles seront capables de résister à la pression et aux vibrations produites par l’embout buccal.

La taille peut aussi être un inconvénient. Mais cela dépend de la taille du saxophone de l’enfant. Bien souvent, les saxophones alto seront plus appropriés. Grâce à leur petite taille et leur poids léger. En contrepartie, certains enfants dont les doigts sont trop courts pour atteindre l’ensemble des clés, pourront s’essayer au soprano courbe.


Les adultes

Le saxophone peut s’apprendre tout aussi bien à l’âge adulte. Il n’y a pas le moindre inconvénient à cela. Tant que la régularité et la volonté sont là, vous n’avez pas à remettre en question votre aptitude à apprendre le saxophone. Votre attention et votre sérieux seront même sûrement plus considérables que si vous aviez débuté enfant. Outre le fait que vous serez davantage en mesure de savoir ce qui vous est le plus convenable car vous aurez su récolter assez d’informations pour débuter dans les meilleures conditions. Au final, il existe bel et bien des avantages pour chaque tranche d’âge.

apprendre-le-saxophone
Image originale par Shawn sur Unsplash

Les différents types de saxophones

On retrouve 7 types de saxophones en tout. Chacun possédant un timbre proportionnel à sa taille. Autrement dit, ceux de petite taille ont un son aigu, ceux de taille moyenne ont un son intermédiaire et ceux de grande taille ont un son grave. En dépit de cela, il ne sont que 4 modèles à être majoritairement utilisés. Les voici.

  • Saxophone soprano : fortement semblable à sa cousine, la clarinette, le soprano est pourvu de deux versions : une en sib et une en do (beaucoup plus rare). Il est le plus difficile à maîtriser. Souvent droit, il est aussi disponible sous forme conique. Parmi le quatuor des saxophones, il détient la sonorité la plus aiguë.
  • Saxophone alto : il s’agit du modèle le plus adéquat pour les débutants. En effet, ce dernier facilite la prise en main de l’instrument ainsi que l’apprentissage de ses bases. 
  • Saxophone ténor : très emblématique dans le monde du jazz. Sa sonorité est sans doute la plus populaire d’entre toutes.  
  • Saxophone baryton : possesseur de la sonorité la plus grave du quatuor des saxophones, le baryton est aussi le plus grand et le plus lourd des quatre. 

Des saxophones électroniques ont également fait leur apparition, il y a quelques années. Des modèles qui vous rappelleront peut-être un peu, l’univers de la saga Star Wars… 

Quel saxophone pour un débutant ?

Les meilleures marques à sélectionner afin d’obtenir un bon saxophone pour débutant à un prix raisonnable sont fréquemment Yamaha ou Jupiter.

N’hésitez surtout pas à demander l’avis de professionnels afin d’être le mieux orienté possible.

Bien sûr, le saxophone alto reste le plus indiqué pour les enfants débutants. Du fait de sa petite taille, qui leur est parfaitement adaptée.

Pour les adultes, il est préférable de choisir le modèle qui vous conviendra le plus. Mais attention ! Le saxophone soprano est, par exemple, plus complexe à maîtriser.

Comment progresser rapidement au saxophone ?

Travailler le rythme

Pour ceci, la meilleure option est celle de jouer avec un métronome. Il octroie un important travail rythmique qui mène habituellement à une nette amélioration du rythme. Autrement, jouer avec les instrumentales des morceaux étudiés en fond sonore, peut aussi être un bon exercice afin de progresser

Travailler la respiration

La respiration au saxophone dépend avant tout du flux d’air venant se concentrer au niveau de l’abdomen. Vous devez prendre de grandes inspirations, en laissant suffisamment d’air passer dans votre gorge, qui doit demeurer détendue et ne pas être serrée. Cela vous permettra de mieux respirer et ainsi donc, de produire un meilleur son

Pratiquer régulièrement

Il est conseillé de pratiquer régulièrement et de laisser son saxophone en dehors de son étui afin de penser à s’exercer et de pouvoir jouer directement, sans avoir à réinstaller le matériel.

S’entraîner lentement

 Rien ne sert de se précipiter. Vous risquez de commettre des erreurs qui persisteront tout au long de votre jeu. Pour apprendre un morceau, peu importe l’instrument, il faut toujours tâcher de commencer lentement avant d’accélérer la cadence. Cela permet de prendre le temps de travailler correctement ce qui vous est le plus difficile et de mieux assimiler le morceau.

Ne pas rejouer le morceau de A à Z et déceler l’origine de vos erreurs

Jouer le morceau dans son intégralité en y faisant des fautes n’est pas quelque chose à faire. Il est toujours plus sage de travailler une œuvre petit à petit, en la découpant en plusieurs parties, et de s’attarder sur ce qui pose problème. Vous pourrez ainsi améliorer votre rythme, mieux déchiffrer les notes, exercer votre respiration et affermir la qualité de votre son.

S’enregistrer et s’écouter

Cela aide à observer votre jeu et à prêter une oreille plus attentive à la façon dont vous jouez. Vous pourrez alors analyser tout ce qui ne va pas dans votre posture, votre doigté, votre souffle, etc… Ce qui facilite énormément la correction des erreurs et donc la progression. De même que cela parviendra à entraîner votre oreille.

Comment souffler dans un saxophone ?

Avant de commencer, petit point sur l’embouchure : elle est constituée d’une anche (corps vibrant) faite de roseau et d’un bec qui transmet la vibration de l’anche à l’intérieur de l’instrument. Avec un design interne qui influe sur l’émission, ainsi que sur la qualité du son . Pour finir, nous avons la facette. Elle maintient les deux éléments cités précédemment joints. 

Levons à présent le voile sur comment bien souffler dans un saxophone.

Inspiration : il y a pour cela besoin d’une grande quantité d’air et d’une juste pression. La respiration doit être “pleine”. La partie à la fois haute et basse des poumons doit se retrouver remplie d’air. 

Expiration : tandis que l’inspiration doit être détendue, l’expiration doit être tendue. Effectivement, l’air a besoin d’une certaine pression et d’une certaine vitesse pour que le son soit satisfaisant. Retenez bien que plus il y a d’air dans l’instrument, plus son volume est élevé. Moins il y en a, plus le volume est faible. Plus l’air sort rapidement, plus l’intonation augmente. Et plus l’air sort lentement, plus l’intonation diminue. 

Par ailleurs, il peut y avoir un problème de régularité quant à l’expiration. Une colonne d’air irrégulière a la possibilité d’entraîner des soucis de justesse et de variation, vis à vis de la hauteur du son. L’exercice conseillé est alors, de contrôler cette justesse en jouant les notes en octaves.